Les auditions sur l’affaire GNEKO ont eu lieu hier, lundi 25 Avril 2016 entre 8 heures et 22 heures. Le verdict est tombé aujourd’hui. Tous les accusés (une dizaine) qui avaient été interpellés de manière spectaculaire les uns après les autres à Mékambo sont sorties libres du tribunal de Makokou. Faute de preuves, aucune charge n’a été retenue contre eux.

Voila qui ramène l’enquête (si elle se poursuit) au point mort. La vague d’arrestation qui avait eu lieu à Mékambo avait donné l’impression que l’enquête avançait à grand pas. Les habitants de Mékambo qui, pensant que justice devrait enfin être rendu, avaient vite fait de féliciter les enquêteurs, ont vite déchanté à l’annonce de la libération de tous les accusés.

Le verdict du tribunal de Makokou relance le débat sur les arrestations arbitraires sur la base de témoignages tous aussi farfelus les uns que les autres. Larios, le fils de M Ange MBIMBA avait été arrêté sans motif valable puis torturé avant d’être relâché.

Parmi  les accusations fantaisistes qui ont emmené les agents à procéder à des arrestations en masse, la plus rocambolesque est certainement la déposition des nommés PENDJEKET et NGANGA JEAN. Le témoignage de ces deux individus avait en effet emmené les enquêteurs  à procéder à l’arrestation de messieurs NDOUDEKET Emmanuel alias Délégué, son petit frère MEPOWA Martin et leur neveu MEPOWA Serge Elysée:

En 2005 un nommé Hyppolyte s’était endormi nuitamment en plein milieu de la route avant de se faire écraser par un camion. A l’époque, les villageois refusaient de croire à la thèse de l’accident. Ils pensaient plutôt qu’Hyppolyte avait été assassiné puis placé au milieu de la route par ses assassins pour faire croire à un accident et brouiller les pistes. Les villageois avaient désignés MEPOWA comme le principal suspect de ce qui était à leurs yeux un crime.

Se basant sur cette histoire de 2005 et concluant que «ce sont les même qui commentent les crimes» dans leur village, PENDJEKET ET NGANGA ont mis les enquêteurs sur la piste de MEPOWA. Convaincus par un témoignage aussi saugrenu, les gendarmes n’ont pas hésité à faire arrêter MEPOWA et tout son entourage (frère et neveu). Ces derniers ont fini par être relaxés, non sans avoir subit des tortures, sans que rien ne leur soit reproché dans cette histoire.

A leur tour, NDOUDEKET Emmanuel alias Délégué, son petit frère MEPOWA Martin et leur neveu MEPOWA Serge Elysée déposé une plainte pour fausses accusations contre PENDJEKET et NGANGA Jean. Ainsi débute une nouvelle affaire dans une affaire pendant que la disparition du vieux GNEKO continue de garder ses mystères.

Rappelons que le vieux LOMBA, plus connu sous le pseudonyme de Gnéko, un homme d’une soixantaine d’années est porté disparu depuis le 13 mars dernier alors qu’il s’était rendu en forêt, muni de sa machette, pour couper les feuilles. Les recherches initiées par les proches et la gendarmerie n’avaient abouti à rien et ont depuis cessé.

https://i0.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/04/gneko.jpg?fit=300%2C159https://i0.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/04/gneko.jpg?resize=150%2C150mmmActualitéLes auditions sur l’affaire GNEKO ont eu lieu hier, lundi 25 Avril 2016 entre 8 heures et 22 heures. Le verdict est tombé aujourd’hui. Tous les accusés (une dizaine) qui avaient été interpellés de manière spectaculaire les uns après les autres à Mékambo sont sorties libres du tribunal de...L'Autre Mékambo