Le débat  politique national est focalisé sur l’organisation de l’élection présidentielle prévue pour le mois d’aout prochain. Au fur et mesure que nous nous approchons de cette échéance électorale,  les événements nouveaux apparaissent dans le paysage politique du Gabon. Les déclarations de candidatures à l’élection présidentielle, les appels pour soutenir tel ou tel autre candidat et récemment se sont ajoutés les interprétations tous azimuts autour de la démission de M. Guy NZOUBA NDAMA, ancien président de l’assemblée nationale.

La lourde démission de NZOUBA a été suivie quelques jours plus tard par celle de neuf (9) députés du Parti Démocratique Gabonais (PDG) qui ont choisi de se mettre dans le courant PDG-Héritage et Modernité. A la lecture de nos lois,  La conséquence immédiate de toutes ces démissions est l’organisation des élections partielles dans les sièges jadis occupés par les députés démissionnaires.

Parmi les sièges vacants, il y a le très convoité 1er siège du département de la Zadié, Mékambo, qu’occupait depuis deux (2) mandats, l’ancien Ministre, Sylvain MOMOADJAMBO. La vacance de ce siège a mis en alerte les différents acteurs politiques locaux qui s’activent désormais pour briguer la place laissée par «Moumar». C’est ainsi qu’un nom plus ou moins connu défraie la chronique depuis un certain temps sur la scène politique mékamboise: NADEGE ELANIE.

Au cours d’un entretien exclusif que cette jeune dame a récemment accordé á l’équipe de la plateforme virtuelle Métandou Mia Mékambo, Nadège ELANIE que certains qualifient déjà d’AMAZONE de la Zadié, s’est positionnée comme un challenger sérieux pour remporter cette élection. Nadège ELANIE a saisi l’opportunité que lui offrait cette première  sortie médiatique pour non seulement déclarer officiellement sa candidature, mais aussi pour se positionner comme étant la candidate des jeunes, celle de l’espoir et du changement véritable à Mékambo.

Nadège ELANIE, la 1ère  Vice-présidente et membre fondateur de 7MP, parti politique de l’opposition radicale et très proche de Jean Ping,  compte notamment sur de nombreux soutiens, et pas des moindres,  pour venir à bout de ses adversaires. Dynamique et très engagée, la fille de feu ELANIE se positionne avec la verve de la jeunesse qui la caractérise pour sortir victorieuse au soir du scrutin du 18 juin prochain.

Dors et déjà, elle multiplie les réunions avec ressortissants des cantons MBENGOUE et SASSAMONGO. Plusieurs jeunes mékambois, soucieux du devenir de la localité n’hésitent pas d’apporter leurs soutiens à leur AMAZONE. La popularité de Nadège ELANIE ayant franchi les frontières de sa circonscription électorale, elle est également soutenue par des mékambois issues des autres cantons.

Il est évident  que le soutien que lui apporte le député sortant sera  déterminante et pourrait conduire l’AMAZONE vers une victoire sans faille face à ses adversaires. Au delà de du fait qu’ils appartiennent au même canton (Nadège est originaire de SASSAMONGO de par son père), Nadège ELANIE et Sylvain MOMOADJAMBO ont en commun un idéal : le changement radical au  sommet de l’Etat qui passe par la mise à l’écart du pouvoir PDG-Bongo.

Très présente sur les réseaux sociaux au travers de son équipe de communication, Nadège ELANIE a indéniablement gagné les cœurs des jeunes Mékambo qui adhèrent sans conditions à sa candidature, celle de l’espoir d’une jeunesse longtemps abandonnée à elle-même.

L’issue de ces partielles devrait être riche en enseignements car la présence de Nadège ELANIE à cette élection vient clairement bouleverser la donne. Les populations du 1er siège de la zadié qui sont désormais lassées de voir les mêmes têtes revenir solliciter leurs suffrages à chaque élection sans qu’aucun bilan des mandats précédents ne leur soit dressé, auront enfin un choix différent et crédible. Ces partielles changeront certainement, et de manière radicale, le tableau de bord politique dans cette circonscription électorale.

La virginité politique de Nadège ELANIE, sa sagesse et son esprit d’ouverture sont autant d’atouts, que l’on ne retrouve pas forcement chez ses potentiels adversaires, qui lui permettent de rassembler le plus grand nombre de soutien autour d’elle. Nadège est ainsi le principal favori de cette élection. La bataille reste néanmoins ouverte.

Originaire à la fois de MBENGOUE, (INGWALA DJONDJON) de par sa mère, et de SASSAMONGO (BONAMAZA) de par son père, Mme ELANIE se présente comme un trait d’union entre les deux cantons rivaux. Elle se positionne ainsi comme la candidate qui vient mettre un terme aux clivages entre les deux cantons. En d’autres termes, Nadège ELANIE est la candidate du rassemblement et de l’union.

Après le bilan mitigé du parti au pouvoir dans leur localité, les populations locales pensent qu’il est plus que jamais une urgence de procéder non seulement à un renouvellement de la classe politique locale mais aussi de mettre un terme au règne du PDG dont les candidats sont le plus souvent, et selon les populations, au service de leurs intérêts personnels. La candidature de Nadège ELANIE vient ainsi à point nommé car elle offre une opportunité de choix et vient redonner espoir à des populations longtemps oubliés et négligés. Vu sous cet angle, il appartient aux fils et filles des cantons MBENGOUE et SASSAMONGO de saisir l’opportunité que leur offre la candidature de l’AMAZONE. Néanmoins, le PDG dont le candidat n’est pas encore connu n’a pas dit son dernier mot.

Affaire à suivre!

Paterne MACKWAH NGONDATHE

https://i0.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/04/elelel.jpg?fit=300%2C296https://i0.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/04/elelel.jpg?resize=150%2C150mmmActualitéLibre TribuneMékambois qui osentLe débat  politique national est focalisé sur l’organisation de l’élection présidentielle prévue pour le mois d’aout prochain. Au fur et mesure que nous nous approchons de cette échéance électorale,  les événements nouveaux apparaissent dans le paysage politique du Gabon. Les déclarations de candidatures à l’élection présidentielle, les appels pour...L'Autre Mékambo