Comme nous le savons tous, nos candidats à l’élection législative partielle sont connus. Edjébadi Marie Nadège (L’Amazone), Mamboula Simplice Désiré (le Propriétaire de Sassamongo, alias Judas), Kombila Thierry (le Transhumant), Moandomba Arnaud (le Cubain). Dans cet article, nous les présentons, dans l’ordre alphabétique, leurs potentialités et les écueils auxquels ils pourront faire face. Tout reste indécis dans un scrutin où l’argent seul ne comptera plus pour corrompre une population dorénavant lucide. Lecture.

Notre analyse ne ressort d’aucun institut de sondage, mais de la somme de vos remarques sur les réseaux sociaux, de nos enquêtes sur le terrain, et naturellement du kongossa.

ElanieD’abord Edjébadi Marie Nadège (L’Amazone):

Mariée et mère de deux enfants. Titulaire d’une Maîtrise en Littératures africaines, et en instance de soutenance d’un Certificat d’Aptitude à l’Administration des Entreprises (CAAE) à l’Institut National des Sciences de Gestion (INSG). Chargé d’Etudes à la Direction Générale du Commerce. Points forts : 1. Un contexte très défavorable au PDG. 2. Son ‘’casier judicaire politique’’ vierge, assorti d’un discours radical et convaincant sur le changement. 3. Le rôle des réseaux sociaux (principalement Metandou Mia Mékambo) et de la jeunesse mékamboise. 4. Son appartenance aux deux cantons (Mbéngoué par sa mère, native d’ingoalandjondjo, et  Sassamongo par son père, originaire d’Itébé).5. Ses appuis politiques : l’opposant Jean Ping dont elle est la trésorière, le 7MP dont elle est vice-présidente, Frédéric. Leckyou (élu de Boïmé, alias la Langue du Pangolin) dont elle est la belle- sœur, et qui nécessairement à cause de ce que l’on sait, ne pourra voter ni le PDG, encore moins Mamboula (pourtant son cousin) 6. Le repli de Sassamongo, si jamais la logique identitaire est respectée. Points faibles : 1. Son inexpérience de la politique. 2. Une connaissance partielle et toute récente du terrain. 3. Le pouvoir financier limité à la poche de Ping. 4. L’apport de son Suppléant, Sémbélouma, qui se résume actuellement à Baya-Mbéla dont les voix seront partagées avec Thierry Kombila.5. Son inscription tardive et incertaine sur la liste électorale.

L’Amazone (6+ contre 5-) bien qu’adulée par les réseaux sociaux et bénéficiant de quelques lobbys, a un handicap sur le terrain de Mbéngoué (à moins que son beau-frère démissionne du PDG et qu’il y batte officiellement campagne pour elle) et quelques soucis administratifs à se faire, si son inscription récente sur la liste électorale de Bonamaza n’est pas prise en compte par la Cénap. Des chances de succès assez relatives.   

Kombila Thierry (le Transhumant):

Célibataire et père d’une famille nombreuse. Détenteur d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Communication. Agent au Conseil National de la Communication. Points forts : 1. Une connaissance des arcanes du pouvoir et des intrigues politiques. 2. Une connaissance du terrain (après de nombreux  échecs avec l’Unaf et quelques succès avec le PDG dont il fut MBP). 3. Son appartenance à Mbéngoué qui entend venger Clauther Mbami. 4. Le soutien financier de Jean Ping (qui ne l’aimerait pas trop) et de Kakou Mayaza(dont ont se demande ce qu’il vient faire là). Points faibles : 1. Sa transhumance politique. 2. Le fait d’avoir souvent hypothéqué les chances de Mbéngoué par ses dérobades. 3. Son impréparation légendaire (des meetings souvent nocturnes au dernier jour de campagne). 4. Sa cupidité et son populisme : l’homme aurait une boulimie pécuniaire telle, qu’on ne serait pas étonné d’un retrait de sa candidature, si jamais le PDG lui présentait quelques liasses qu’il n’hésiterait  pas de dilapider avec ses gars. 5. L’apport  de son suppléant, Loba Frédéric, du village Itébé (chez l’Amazone) est compromis. Frédo serait plus  connu par son égo et ses pirouettes philosophiques que par un discours frondeur et construit sur le PDG. Capacité de mobilisation inexistante, même au sein de sa famille.

Kombila (4+ contre 5-) aurait pu bénéficier de la colère de Mbéngoué. Mais les ressortissants de ce canton n’en veulent plus. L’homme n’a jamais rien fait pour se réconcilier réellement avec eux. Chances sabordées, à moins d’un énième pardon de Mbéngoué. Mais tout reste barré du côté de Sassamongo où son ennemi juré, Sylvain Momoadjambo, donnera une consigne claire à ses Héritiers naturels et opposants modernes en faveur de Moandoma Arnaud.

Mamboula Simplice Désiré (Judas, alias le Propriétaire de Sassamongo).

Marié et père de deux enfants. Docteur en Philosophie de la Religion (Thèse : Feu la Révolution. Cendres philosophico-christiques (Une possibilité impossible de conjuguer le verbe sortir). Chargé de cours à l’ENA. Points forts : 1. Candidat investi par le PDG sous la dictée d’Issozet Ngondet. 2. Le soutien murmuré et massif de tous les pédégistes de la province, qui viendront narguer les populations de la Zadié de leurs richesses. 3. Le budget de l’Etat gabonais. 4. Une relative connaissance du terrain. Points faibles : 1. La rivalité entre  Mékambo/Makokou, sur fonds de querelles de leadership entre Moamoadjambo et Prisca Koho contre Issozet Ngondet. 2. La trahison présumée faite à Momoadjambo qui aurait été tout dans sa scolarité et dans l’insertion de sa femme au Ministère des Mines. Mamboula aurait enrôlé de nombreux jeunes de Sassamongo dans Héritage et Modernité, et aurait rapproché Momoadjambo de Barro Chambrier. Les réunions d’élaboration du putsch sur Momoadjambo se seraient tenues dans la propre école maternelle privée de ce dernier (sise aux Charbonnages) dont Mamboula assurait la direction jusque là. 4. Le front Ndjungu (majoritairement Héritage et Modernité) contre l’élection de Mamboula pour venger Moumard. 5. Le conflit avec Boïmé désormais informé du rôle de pyromane qu’aurait joué Mamboula dans la disgrâce de leur élu, auprès de Momoadjambo (en dépit de leur pseudo réconciliation, très conjoncturelle d’il y a quelques semaines au cours de laquelle il lui aurait cyniquement demandé son soutien dans le combat contre son ami, Clauther Mbami). 6. L’apport très infime de sa Suppléante, Béatrice Bétsaka, qui a depuis déserté son Cuba natal (Mbélakèmbè) pour aller défendre les intérêts d’Issozet à Makokou. On lui demandera, sans doute, quelle mouche l’aurait piquée pour se souvenir du Cuba Central. 7. Le vote sanction de Mbéngoué à qui on avait d’abord présenté Mbami et qui  se sent niqué. La pauvre Prisca Koho déjà très éprouvée, ne pourra rien, malgré sa tchatche de perroquet.

Mamboula (4+ contre 7-) peut paradoxalement gagner ! Si le PDG corrompt avec l’argent du contribuable. Si le PDG corrompt la Cénap dont le président de la commission départemental de la Zadié n’est qu’un militant pur et dur. Le jeu pourrait se jouer dans les grands bureaux, et les présidents des bureaux de vote sont souvent alléchés par l’argent sale. Mamboula peut gagner si Momoadjambo capitule, la tête basse, ruisselante de sueur et de larmes, devant Issozet. Il pourra gagner si le peuple de Mbengoué/Sassamongo, qui a souvent pardonné, décide d’être AMNESIQUE. Chances réelles, mais savamment hypothéquées sous l’autel de la trahison et de l’honneur souillé d’un aîné et d’une ville, Mékambo.

Moandoma Arnaud (le Cubain):

Instituteur Principal. Célibataire et père de famille. Points forts : 1. Une influence légendaire sur Cuba central. 2. Une traditionnelle opposition farouche au PDG, discours désormais écouté par les populations de Mékambo. 3. La vengeance de Mbengoué qui entend unanimement laver l’affront subi après le désaveu in extremis fait  à son frère, Clauther Mbami, et à Prisca Koho : Slogan désormais en usage : ‘’Allons voter le PDG, mais tout se passe dans le cœur !’’) 4. Le soutien de Momoadjambo et Héritage et Modernité qui s’est coalisé avec l’UPNR de Me Louis Gaston Mayila. 5. La division du canton Sassamongo et le ralliement d’une bonne majorité à Momoadjambo. 6. L’apport certain de sa Suppléante, Etsaboua. Même si cette dernière est moins politique, sa posture ralliera forcément les voix des femmes de Zadindoué (2ème grand bureau de Sassamongo après celui de Bonamaza). Elle aura également le soutien de Pamphile Benga-Massia (Jeune Inspecteur des Impôts) du même village, membre d’Héritage et Modernité.

Points faibles : 1. L’éventuelle mésentente des ressortissants de Mbéngoué. 2. Les ressources financières. On se demande en effet si Momoadjambo que l’on accuserait d’être peigne afro (pingre) aura la même promptitude à libérer le concasseur (l’argent). On ne sait pas non plus si Me Mayila, faussaire présumé, sera capable d’injecter quelques billets suspects sur le sol précarisé de Mékambo. Et Barro Chambrier, par les temps qui courent, ne peut pas trop s’épuiser financièrement, l’urgence étant avenir. Mais sait-on jamais, ses égards pour les kota (notamment ceux du Cuba central) sont connus. Il restera peut-être à aller jauger la subite générosité de Moukombo (Guy Nzouba Ndama) 3. La détermination de Prisca Koho à sauver son parti, le PDG, malgré l’humiliation subie.

Chances de victoire élevées pour Moandoma (6+ contre 3-). Candidat de l’opposition soutenu par la majorité des deux cantons. Sur le morbide héritage pédégiste, serait née dans le 1er siège une opposition moderne, et Mbéngoué aura tourné la page d’une histoire de trente (30) ans de règne de Sassamongo ; avec la bénédiction de ce canton.

Nous pouvons toujours nous tromper,  les affaires politiques étant par essence arbitraires. Et comme telles, elles donnent lieux à des attentes, des conjectures, mais surtout à de nombreuses angoisses. A vos marques, prêts…REVENEZ en décembre.

L’Observateur averti (t)

 

https://i2.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/05/Untitled-1.jpg?fit=300%2C193https://i2.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/05/Untitled-1.jpg?resize=150%2C150mmmActualitéLibre TribuneComme nous le savons tous, nos candidats à l’élection législative partielle sont connus. Edjébadi Marie Nadège (L’Amazone), Mamboula Simplice Désiré (le Propriétaire de Sassamongo, alias Judas), Kombila Thierry (le Transhumant), Moandomba Arnaud (le Cubain). Dans cet article, nous les présentons, dans l’ordre alphabétique, leurs potentialités et les écueils auxquels...L'Autre Mékambo