Depuis l’annonce de la vacance du 1er siège de la Zadié, suite à la démission du désormais ancien Député Sylvain MOMOADJAMBO, Les différents états majors politiques s’activent pour la conquête du très convoité 1er siège de la zadié. A l’instar des autres formations politiques, le Parti Démocratique Gabonais(PDG) se lance dans cette conquête politique. C’est donc ce qui a valu l’ouverture des dépôts de  candidatures au sein du parti au niveau local en vue de choisir la meilleure carte qui pourrait confirmer l’hégémonie du PDG dans ce siège depuis plus de 30 ans déjà.

Seulement, l’absence de consensus et de réalisme dans le choix du candidat PDG va amener le fédéral départemental de la zadié à retenir deux dossiers de candidature: Celle de Clauther Rosin MBAMI et celle de  Simplice MAMBOULA, tous membres du conseil national du PDG. Voilà qui a permis aux lobbies de rentrer dans la danse pour influencer le choix des instances dirigeantes du parti. Comme c’est souvent le cas dans la politique de chez nous, c’est le parrain le plus fort qui impose son poulain.

Dans notre cas, c’est Simplice qui a été retenu au détriment de Clauther, qui a vu son dossier être rejeté  quand bien même, selon nos sources, ce derniers partait avec les faveurs des pronostics. Que s’est-il réellement passé?

Poser cette question nous renvoie à refixer tout le monde sur ce que nous voyions déjà venir à travers les discussions sur la plateforme Métandou Mia Mékambo. A savoir, la non prise en compte de «l’accaparement du mandat de Député» dans le siège depuis 30 ans par les seules  ressortissants du canton Sassamongo. Une règle non écrite, qui, vient une fois de plus de «tuer le rêve » des militant PDG du canton Mbéngoué qui comptaient sur l’élection de Clauther pour rompre un peu avec cette discrimination.

C’est loin des réalités et du climat politique actuel dans le siège que Simplice a été imposé par son lobby coiffé par le « Roi d’Epassendje». A travers cette forfaiture, il clair que le ministron souhaite désormais étendre son influence au-delà d’Epassendjet et notamment sur le département de la zadié. La stratégie consiste à placer des pions, à l’instar de Simplice MAMBOULA, un peu partout dans le département. Cette stratégie dont l’un des buts est de réduire l’influence de Prisca KOHO au sein du PDG tant plutôt à réduire considérablement les chances du parti à sortir victorieux au soir du 18 juin prochain, date du scrutin, qu’autres choses.

Depuis qu’il occupe des hautes fonctions au sein du gouvernement, l’on peine a relever une seule action posée par le «Roid’Epassendjé»  dans du département de la zadié voire dans la province toute entière.  Ce qui est contraire à la multitude d’actions posées par Prisca Koho pour le compte du département et au bénéfice de ses populations.

Le «Prince»  fera t-il mieux que le «Roi»? En tous les cas, les militants PDG du canton Mbengoué promettent de répondre à cette humiliation, à ce grotesque désaveux par un vote sanction en accordant leur voix soit à un des leur, Thierry d’Argendieu Kombila ou à l’Amazone Nadège ELANIE.

En effet, reconnu pour sa finesse du discours politique et sa connaissance du terrain Thierry D’Argendieu se voit ouvrir devant lui un boulevard dans le canton Mbengoué. La multiplicité des candidatures des fils de Mbengoué  dès l’annonce du rejet de la candidature de Clauther est révélatrice de ce sursaut d’orgueil des ressortissants de ce canton qui veulent corriger par la voix des urnes cette erreur de casting à la dimension du «Roi». Voilà  qui devrait amener l’opposition a affuté davantage les stratégies pour remporter le siège mal connu par «le Roi» et mettre ainsi un terme à ses velléités hégémoniques dans la zadié.

KOUMOAMBOKA

Ps: les propos tenus dans la rubrique Libre Tribune n’engagent que leurs auteurs. MMM n’en est pas responsable.

https://i2.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/05/169-emmanue-issoze-ngondet.jpg?fit=300%2C169https://i2.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/05/169-emmanue-issoze-ngondet.jpg?resize=150%2C150mmmLibre TribuneDepuis l'annonce de la vacance du 1er siège de la Zadié, suite à la démission du désormais ancien Député Sylvain MOMOADJAMBO, Les différents états majors politiques s’activent pour la conquête du très convoité 1er siège de la zadié. A l'instar des autres formations politiques, le Parti Démocratique Gabonais(PDG) se...L'Autre Mékambo