ibroL’auteur : Ancien Gouverneur, Etienne MATHOUEH M’ESSAPOU est un cadre Gabonais natif de la province de L’Ogooué- Ivindo. Au cours de sa scolarité, il fut très tôt ému par la large contribution a l’éthique universelle avérée dans les œuvres de poètes Victor Hugo ; La Fontaine et du romancier René Marran. Il prit alors gout à la littérature ; au fil des années son appétit pour cet art ne cessera de grandir, preuve : Il tentera une première expérience d’une soixantaine de poèmes non encore publiés, en raison de l’intérêt suscité, certains de ses poèmes paraitrons dans un journal de L’église Evangélique du Gabon.

Dans cet ouvrage d’une cinquantaine de pages ; L’auteur fait l’éloge des potentialités que regorge la province dont il est originaire, l’ouvrage d’Etienne-Mathouet -Messapou fait réapparaître et expose avec acuité les préoccupations des Ogivins elle prône le retour aux sources a la terre et a l’initiative. L’élément générique de l’ouvrage annonce plus tot une intention de mieux faire connaitre au lecteur la géomorphologie de la province Ogivine, l’auteur illustre la diversité des dons émanant du relief et du climat, de la richesse estimée grande du sol et du sous sol, de la forêt et des eaux. Dixit de l’auteur : « Mon humble intention reste celle de faire valoriser ses atouts et de pouvoir réaliser l’intention du promoteur, une documentation de base et de contribuer à stimuler un temps soit peu.» fin de citation

Notre attention a été retenue par la deuxième partie de l’ouvrage, « VALORISER ET MANAGER LE CAPITAL HUMAIN.

A la page 39 au paragraphe n*2 Intitulé : Comportements antisociaux L’auteur parle. Lecture. La lumière, en effet, ne peu jaillir qu’à partir d’une discussion constructive animée par des compatriotes entretenant des liens cordiaux de fraternité, des voisins qui se côtoient, des cohabitant animé d’un esprit de complémentarité agissante et préoccupés par un objectif commun une volonté sincère de s’épanouir ; mais aussi une détermination s’unir pour affronter la difficulté et bannir les vieilles manies locales Ces vieilles habitudes ,comme d’ailleurs tout ce qui constituait la mauvaise facette de l’armature traditionnelle de la vie sociale , peuvent en tout cas perdre leur consistance au profit de la nouvelle ,dynamique avec ses objectifs de détribalisation et son courant unioniste afin qu’elle règle désormais, aurait donc lieu de rompre avec des attitudes rétrogrades entretenant la confusion , ou tient le haut du pavé , un climat de suspicion, de haine , de luttes tribales et ethniques , de trafic d’influence , de délation , de querelle partisanes intestines et des rivalités départementales , avec d’une part , leurs manifestations extérieures d’exclusion et de discours séparateur , ponctué des actes destructeurs , d’autre part le dessein inavoué d’obliger les victimes a « tourner casaque .

Gare a l’effet boomerang produit tôt ou tard par ces intrigues somme toute infamantes ! Dans cet angélisme excessif , l’on relève de genres de velléités bellicistes allant dans le sens d’une opposition , par exemple , a la réalisation des projets d’investissement dans un autre département autre que celui dont on est natif .Conséquence , à nos yeux punitive , projets volatilisé, reçoit une autre destination Pas de polémique hyperbolique !

Les tracasseries déplorées, le changement de mentalité et la bien séance prêchée font partie du champ sémantique et lexical du thème EPANOUISSEMENTS, développé dans ce modeste ouvrage épistolaire. II faut, comme le soulignait le docteur CLAUDE CHAUCHARD « changé de peau, peau sociale, peau mentale » Ce paragraphe a, en effet, pour objet de provoquer le mue qui transforme la chrysalide en papillon, l’individu terne ou égocentrique, sujet brillant, rassembleur et sympathique .Il faut savoir apprécier la force dont on dispose et ne point disperser les efforts qu’elle engendre.

Dans un monde au demeurant sombre et traversé par la violence, il est fondamental que chacun opte pour une savante harmonie en cultivant en soi l’atout de la sagesse. Alors l’agressivité manifeste ou dissimulée, génératrice de conflits n’aura pas de prise sur nous. Dans cet extrait l’auteur pose le diagnostique sur le mal Ogivins et il interpelle la conscience collective a une prise de conscience pour un EPANOUISSEMENT véritable de cette province cher a tous.

Bonne lecture.

Hadj Ibrahim MABOKO

https://i1.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/05/matoue.jpg?fit=209%2C300https://i1.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/05/matoue.jpg?resize=150%2C150mmmCultureLibre TribuneL’auteur : Ancien Gouverneur, Etienne MATHOUEH M’ESSAPOU est un cadre Gabonais natif de la province de L’Ogooué- Ivindo. Au cours de sa scolarité, il fut très tôt ému par la large contribution a l’éthique universelle avérée dans les œuvres de poètes Victor Hugo ; La Fontaine et du romancier...L'Autre Mékambo