De ZAMBAKANGAKA à Mékambo en passant par lTOUMBI, MBEZA, KOMABELLA, ETSELA etc. l’école dans le Département de la Zadié est malade et présente un visage sombre.
 
Ici des huttes et autre vielles bicoques, toutes délabrées les une plus que les autres, font office d’écoles.
 
Amochées par les intempéries et le temps, ces cases sont sur le point de s’écrouler et, dans certains cas, représentent un véritable danger pour nos enfants.
 
A grand ITOUMBI, les sales classes à ciel ouvert sont partagées entre élèves, reptiles et autres rats. Exposant ainsi nos enfants à toutes sortes de dangers.
Et comme si cela ne suffisait pas le lycée Mohamed Mouapa Beotsa, l’unique du département est en proie aux mêmes difficultés.
 
Ainsi va la Zadié…
Hadji- Ibrahim-MABOKO
 
https://i1.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/11/6-1.jpg?fit=960%2C720https://i1.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/11/6-1.jpg?resize=235%2C164mmmActualitéLibre TribuneDe ZAMBAKANGAKA à Mékambo en passant par lTOUMBI, MBEZA, KOMABELLA, ETSELA etc. l’école dans le Département de la Zadié est malade et présente un visage sombre.   Ici des huttes et autre vielles bicoques, toutes délabrées les une plus que les autres, font office d’écoles.   Amochées par les intempéries et...L'Autre Mékambo