Raphaël E. E., suspecté de viol sur A. O (mineure de 11 ans et attardée mentale), vient d’être appréhendé par la PJ de Makokou. Au trou.

Les faits se produisent en mai, à Bisso, bourgade à 56 km de Makokou (Ogooué Ivindo). Raphaël E. E., membre de la famille de l’enfant, met à profit l’absence de sa mère pour l’entraîner dans sa chambre et abuser d’elle sexuellement.

A son retour, la mère constate quelques changements comportementaux chez l’enfant. Aussi lui demande-t-elle de dire ce qui ne va pas. L’enfant fera des révélations troublantes.

La mère tente de s’informer auprès de la chefferie. Sans succès. Par la suite, elle informe le procureur de la République, qui demande l’arrestation de Raphaël E. E.. Mais le (présumé) délinquant sexuel avait pris la fuite. Sept mois plus tard, il refera surface. Renseignés, les enquêteurs l’ont retrouvé ce 13 décembre. Procureur et mandat de dépôt.

Source: l’Union

https://i2.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/12/luni.jpg?fit=495%2C490https://i2.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/12/luni.jpg?resize=235%2C164mmmActualitéRaphaël E. E., suspecté de viol sur A. O (mineure de 11 ans et attardée mentale), vient d'être appréhendé par la PJ de Makokou. Au trou. Les faits se produisent en mai, à Bisso, bourgade à 56 km de Makokou (Ogooué Ivindo). Raphaël E. E., membre de la famille de...L'Autre Mékambo