mkbSuite aux pressions exercées  par les populations de Mékambo et relayées  sur les réseaux sociaux notamment à travers la plateforme Métandou Mia Mékambo, l’affaire Gneko qui semblait progressivement passer aux oubliettes vient de connaitre un rebondissement spectaculaire avec l’arrestation de Mr MEPOWA.

Rappelons que le vieux Lomba, plus connu sous le pseudonyme de Gnéko, un homme d’une soixantaine d’années est porté disparu depuis le 13 mars dernier alors qu’il s’était rendu en forêt, muni de sa machette, pour couper les feuilles. Les recherches initiées par les proches et la gendarmerie n’avaient abouti à rien et ont depuis cessé.

Le Nganga qu’avait fait appel la famille au tout début de l’affaire avait indiqué que le vieux Gneko, dans un ultime  instinct de survie, avait infligé (à l’aide de sa machette) une blessure à son assassin au niveau du dos avant d’être achevé par ce dernier. La demande de la famille, qui réclamait que des noms soient cités, avait catégoriquement été refusée par le Nganga car agissant, selon lui, dans l’illégalité.

Le Nganga avait cependant donné quelques indices: «La personne est ici à Koko, elle se fait soigner discrètement dans sa maison, c’est un «Nganga Bemboni» (circonciseur), voila, je vous ai tout dit». Suite à ces précisions, les regards s’étaient dirigés vers MEPOWA le redoutable «Nganga Bemboni» de Koko. En voulant confronter le suspect, la famille avait dû faire face à des injures et autres menaces avant de se rétracter.

Ayant décidé de prendre les choses en main, le procureur de Makokou a dépêché, à Mékambo, des agents du B2 à qui l’enquête est désormais confiée.

Dès leur arrivée à Mékambo, s’appuyant sur les déclarations du Nganga, les éléments du B2 décident de réunir tous les hommes du quartier Koko et leur demandent chacun à son tour de retirer leurs chemises. C’est ainsi qu’une grosse plaie a été constatée  au niveau du dos de sieur MEPOWA.

Questionné sur sa blessure, MEPOWA est resté évasif et n’a pu convaincre les policiers qui ont aussitôt procédé à son arrestation.

Au moment où nous émettons, le suspect se trouve à Makokou où il devra s’expliquer sur les origines de sa blessure.

Les disparitions à l’approche des échéances électorales sont récurrentes à Mékambo et restent dans la plupart des cas, sans suites judiciaires. Une véritable psychose s’est installée à Mékambo depuis cette énième disparition.

Nous y reviendrons

https://i1.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/04/mek121.jpg?fit=300%2C171https://i1.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/04/mek121.jpg?resize=150%2C150mmmActualitéSuite aux pressions exercées  par les populations de Mékambo et relayées  sur les réseaux sociaux notamment à travers la plateforme Métandou Mia Mékambo, l’affaire Gneko qui semblait progressivement passer aux oubliettes vient de connaitre un rebondissement spectaculaire avec l’arrestation de Mr MEPOWA. Rappelons que le vieux Lomba, plus connu sous...L'Autre Mékambo