Viol à Makokou : Il détourne et séquestre une mineure de 13 ans

M., N., gabonais de 27 ans est en détention préventive à la prison de Makokou. Il est soupçonné de séquestration et d’agression sexuelle à l’encontre de E. I. N., une mineure de 13 ans.

Les faits. le mercredi 9 novembre dernier. E. I. N. qui vit chez sa sœur aînée à Makokou au quartier Zoatab, suscite la convoitise de M., N., leur voisin. Pour l’attirer, le jeune homme lui demande d’aller acheter un jus de fruit chez le boutiquier. A son retour, le présumé violeur la retient la gamine chez lui avec un seul but, la soumettre à des rapports sexuels forcés afin de satisfaire sa libido.

Inquiète de ne pas voir sa cadette, la sœur aînée interroge les voisins en vain. Elle décide d’aller jeter un coup d’œil chez le voisin. Ce dernier dit ignorer la localisation de l’adolescente. Il ferme sa porte à clé et s’en va prendre de l’air. ceci pour déjouer la vigilance de la sœur. Prise de panique, la dame saisie les gendarmes. Aussitôt, les soupçons se tournent vers M., N.,. Sa chambre à coucher est la principale cible.

La porte est défoncée, et à l’intérieur, ils y trouvent E. I. N. cloîtrée dans un coin de la chambre.

Source: L’Union

https://i2.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/12/VIOL.jpg?fit=1024%2C576https://i2.wp.com/metandou.com/wp-content/uploads/2016/12/VIOL.jpg?resize=235%2C164mmmActualitéM., N., gabonais de 27 ans est en détention préventive à la prison de Makokou. Il est soupçonné de séquestration et d'agression sexuelle à l’encontre de E. I. N., une mineure de 13 ans. Les faits. le mercredi 9 novembre dernier. E. I. N. qui vit chez sa sœur aînée...L'Autre Mékambo

Related Posts

Béatrice SIMBOU MAPESSI fait bouger Mékambo autrement

Béatrice SIMBOU MAPESSI fait bouger Mékambo autrement

Mesures prioritaires des 100 jours du Gouvernement : Plus que 25 jours !

Mesures prioritaires des 100 jours du Gouvernement : Plus que 25 jours !

Makokou, viol sur mineure : Il avait pris la fuite

Makokou, viol sur mineure : Il avait pris la fuite

Laissez un commentaire